Le premier Salon Loiret Crimes se tenait le dimanche 4 septembre 2022 à la Ferté St Aubin près d’Orléans et ce fut une vraie réussite.

Salon Loiret Crimes - David Fournier

Géraldine et son équipe ont fait un travail de communication et d’organisation remarquable.

J’y ai fait de belles rencontres, revu des amis chers à mon cœur et fait le plein de bouquins.

Je vous fais un petit débrief :

Samedi 3 septembre

16h30

Après 4h de route et une photo souvenir qui devrait nous parvenir d’ici peu (aucune pitié, ces radars automatiques), ma conjointe, son fils cadet et moi arrivons chez Danino Garnault. Ce talentueux auteur et ami nous hébergeant pour le week-end, nous passons déposer nos affaires et prendre un petit verre avant de rejoindre une partie des autres auteurs et l’équipe de bénévoles au restaurant.

20h30

Dans la cour du restau, privatisée pour l’occasion, nous rencontrons la joyeuse bande ainsi que la star et parrain du salon, M. René Manzor.

J’hésite, dois-je me prosterner devant lui ? Ou jouer le gars qui s’en fiche ?

« Oh, tiens, tu es là, René ? Quoi de neuf ?“

Pas le temps de me poser trop de questions, il s’approche, sourire aux lèvres et salue tout le monde (sans contact, comme les CB, COVID oblige). L’homme est très sympathique et n’a pas le melon. Il reste simple et aura l’honneur de subir mes vannes pourries comme les autres personnes présentes.

Aux alentours de minuit

Retour chez Danino. Passons les détails (digestif et discussion animée entre potes ravis de se retrouver), la soirée s’achève à 3h du matin.

Dimanche 4 septembre

8h00

Il est temps de se lever (ouch, ça pique). À 10h, je dois être en place au salon. Danino et Sandra Martineau (hébergée également) partent devant pour récupérer GE Froideval à la gare. Petit-déjeuner, douche… 

9h50

J’arrive sur place. Quelqu’un m’a inséré un truc dans le crâne pendant que je dormais, ça cogne là-dedans ! Café, Doliprane et c’est parti pour une journée de dingue.

10h15

Les premiers visiteurs débarquent et j’ai à peine eu le temps de me sortir la tête du … que je dois faire ma première dédicace. Je suis un anonyme parmi tant d’autres et je pensais que personne ne s’arrêterait à ma table. Aussi c’est une agréable surprise que les gens le fassent. Le reste de la journée se déroule à une vitesse folle. Rencontre avec des lecteurs, vannes de Danino, discussion avec certains auteurs, vannes de Danino, photos souvenirs, vannes de Danino…

18h30

La journée est passée trop vite. On peut recommencer ??? C’était tellement génial ! 

René Manzor aide les bénévoles à plier les tables et les chaises, les auteurs rangent les quelques bouquins invendus et nous devons déjà reprendre la route. Un dernier au-revoir et c’est parti. Un week-end riche en émotions.

Je garderai un excellent souvenir de mon premier salon et espère avoir la chance d’en faire d’autres !

David Fournier auteur